Les voix du baroque – Saison culturelle 20-21

Spectacle gratuit dans le cadre de la saison culturelle

L’atelier de cordes baroques du Conservatoire Pau Bearn Pyrénées sous la direction de Claire Zarembovitch s’associe au Chœur Corisande dirigé par Marie Hulard et à la classe de chant du Conservatoire (Marie-Claire Delay) le temps d’une escale à Venise.
Ils interpréteront ensemble le Miserere de Hasse et le Magnificat de Vivaldi, deux œuvres écrites pour les jeunes filles des orphelinats vénitiens. Deux pièces instrumentales sur instruments historiques complèteront le concert.

A Rome, à Venise, au XVIIIe siècle, la musique habite toutes les églises, les salons, les théâtres, elle accompagne tous les évènements de la vie, profane ou religieuse. Dans le couvent de la Piéta de Venise retentissent des voix extraordinaires et mystérieuses de jeunes filles. Ce sont toutes des orphelines. Placées là à leur naissance, elles reçoivent une excellente éducation musicale, digne des meilleurs conservatoires. Un de leurs maîtres est un certain… Antonio Vivaldi. Pour elles, il écrit ses meilleures pages, vocales et instrumentales. De l’Europe entière, on se presse pour les écouter et écrire pour elles. Johann Adolph Hasse, compositeur d’origine Allemande, épouse une certaine cantatrice Italienne et dédie son poignant Miserere aux jeunes orphelines. “Nulle part au monde on ne peut trouver des harmonies aussi douces et parfaites” note Tolstoï lors de sa visite à Venise.

A Rome, le violoniste et compositeur Arcangelo Corelli a porté à la perfection la virtuosité, le chant du violon. En faisant alterner des voix solistes et un orchestre plus fourni, il a inauguré le genre du concerto grosso dont il devient le maître incontesté. Nul doute que Vivaldi l’a entendu et admiré.
Au violon et à ces jeunes filles virtuoses, Vivaldi confie plus de 200 concertos. Aux instruments à cordes, plus de 500 sinfonias, concerti etc..
Né à Rome, le violoniste et compositeur Pietro Locatelli, digne descendant de Vivaldi pour la dramaturgie de ses compositions, a porté à la perfection la virtuosité, le chant du violon. Sa sinfonia funèbre est un vibrant et sublime hommage à sa propre femme.
Le programme de ce concert rend hommage à ces jeunes filles qui ont inspiré quelques-unes des plus belles pages de la musique baroque.

Réservation obligatoire auprès du service culture en remplissant le formulaire ci-dessous

  • Veuillez saisir un nombre inférieur ou égal à 50.

55 Avenue Lalanne, Billère, France

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×